Asambleas Ciudadanos


 

l’Assemblée de citoyens en Mali

 

 

Cahier de propositions du Cercle de Tominian au Mali

Traductions : français . Español . English


Comité de rédaction : Victorien DEMBELE, Mme Bia COULIBALY, Romain THERA


Généralités


  • Pays : Mali
  • Capitale : Bamako
  • Capitale régionale : Ségou
  • Chef lieu de cercle : Tominian
  • Aires culturelles : Buwa
  • Principale langue locale : Bomu
  • Assemblées communales : Mandiakuy, Mafounè

Rappel


Les Rencontres communales de Mandiakuy et de Mafounè organisées respectivement le 14 et le 15 septembre 2009 ont permis aux participants de construire la parole communale à travers les défis, les valeurs, etc. Soixante (60) délégués désignés par les autorités coutumières, religieuses, et administratives représentant un large éventail d’organisations socioprofessionnelles, d’associations de jeunes et de femmes ont participé aux rencontres communales de Mandiakuy et de Mafounè. Le présent Cahier de Propositions du Cercle de Tominian est une analyse transversale des paroles communales de Mandiakuy et de Mafounè. Lors de l’Atelier Cercle tenu du 16 au 17 septembre 2009 dans la salle de Conférence de la Mairie de Mandiakuy les délégués ont identifié les thématiques majeures du Cercle. Il en a été établis les Défis, les Valeurs, les Engagements, et les Propositions/ Solutions pour aboutir à un développement efficient de la collectivité.


Propositions des groupes sociaux du cercle de Tominian


Lors de la rencontre du cercle, les différents participants ont été organisés en trois ateliers de travail : hommes, femmes et jeunes. Chaque groupe social à partir de cinq thématiques majeurs du cercle ont analysé les Défis, les Valeurs, les Engagements et les Propositions. La mise en commun des différentes propositions a abouti à la rédaction du cahier de proposition du cercle de Tominian.


1. Des défis multiples


Les défis auxquels sont confrontés les populations du cercle de Tominian sont multiples et trouvent leurs fondements selon ces derniers dans l’incompréhension générale de la démocratie et aussi des réformes politiques entreprises dans le pays. Pour les populations, la mauvaise perception de la démocratie entraine des usages divers et des dérives multiples. Elle explique aussi l’effritement des valeurs et la désagrégation des lieux de socialisation (famille, association « bwaru », etc.). Le manque d’encadrement de la jeunesse, le dépérissement de l’école au niveau local et la dévalorisation de l’éducation collective constitue autant de défis qui entravent l’épanouissement de la jeunesse. L’enclavement de la localité (réseaux de transport et de communication) est un facteur énorme de blocage et favorise les spéculations sur les productions paysannes.


2. Valeurs


Les défis multiples auxquels les populations font face ne peuvent être surmontés sans la mise au coeur des relations sociales, des valeurs qui fondent le sentiment du vivre ensemble. Pour les populations, l’esprit de communauté donne tout son sens à l’implication du citoyen dans la conduite des affaires communales et des cercles. La mobilisation des citoyens reste un paradigme essentiel pour relever tous les défis liés à la mal compréhension de la démocratie et des dérives y afférentes. Ces valeurs sont : la solidarité, l’entraide et le respect mutuel entre citoyens de la commune et du cercle. D’ailleurs c’est partant de ces normes que l’on pourra revaloriser l’éducation collective des enfants.


Il est apparu que les lieux de socialisation doivent permettre d’impulser le développement communal et cercle à travers la revivification des conseils de famille, la revivification de l’économie sociale, la promotion du consensus au coeur des rapports sociaux et l’investissement humain des jeunes pour l’exécution des travaux collectifs au niveau de la commune et du cercle.


3. Engagements


Le projet commun du vivre ensemble des populations sous entend une mobilisation collective. Les populations s’engagent à la réalisation de plusieurs activités sans lesquelles les défis ne peuvent être surmontés. Il s’agit notamment des activités de causeries- débats (sensibilisation) sur la démocratie, le renforcement de la socialisation, l’implication dans la gestion communale à travers le payement des TDRL, etc.


Il apparaît alors que l’intercommunalité et le développement du partenariat demeurent des paramètres importants afin de mettre en synergie les efforts multiples pour le désenclavement du cercle. Aussi pour pallier à la spéculation sur les prix des produits agricoles les paysans sont unanimes qu’ils doivent s’organiser aux seins de sociétés coopératives et en inter-coopération.


4. Propositions


Le développement du cercle passe nécessairement par une large compréhension de la démocratie et des enjeux liés aux réformes politiques en cours, afin de minimiser l’impact des mauvais usages sociaux. La légitimité des autorités traditionnelles constitue un moyen efficace afin de redynamiser les lieux de socialisation, pour ce faire il doit y avoir un renforcement de leurs capacités à travers des formations sur les enjeux de la décentralisation, de la démocratie, etc. La régulation du système éducatif constitue également un paramètre important à cela. L’éducation collective des enfants doit accompagner la formation de citoyens tournés vers les valeurs de patriotisme. La mobilisation des populations pour le désenclavement du cercle doit être soutenue, toute chose qui permettrait la valorisation des productions agricoles locales.


Synthèse


Les problématiques majeurs apparus lors des assemblées communales et cercle à Tominian, indexent la désagrégation des lieux de socialisation et l’effritement des valeurs communes. Pour expliquer ces dérives les populations pointent la mal compréhension de la démocratie et des reformes politiques en cours qui ont tendance à réorganiser l’espace public local sans pour autant donné aux populations les clés de la compréhension des enjeux auxquels ils font face. Ce qui est en cause c’est tant l’incompréhension des orientations que des usages politiques et sociaux qui est faite de ces orientations.


Pour y remédier les populations pensent que le retour aux valeurs fondamentales reste un impératif. Ces valeurs fondent le sentiment du vivre en commun et permettent aux populations de trouver les référentiels pour remédier aux innombrables difficultés auxquels ils font face. Face à la problématique de l’enclavement, les populations s’engagent à redynamiser les collectifs locaux de la jeunesse, l’intercommunalité, etc. En réalité c’est en fonction de ce sursaut collectif que les partenariats multiples peuvent contribuer à un développement local.




 

 

Haut

 

 

 


1ère phase de l'Assemblée malienne

     
 



Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Operation not permitted in /var/www/asambleas-ciudadanos.net/web/ecrire/inc/genie.php on line 82