Asambleas Ciudadanos


 

Outils et méthodes

 

La dimension méthodologique est une dimension fondamentale des assemblées de citoyens. Vous trouverez dans cette rubrique des réflexions et d’autres éléments pour aborder les outils et les méthodes pouvant être mises au service des assemblées. Ils s’appuient sur l’expérience méthodologique de l’Alliance pour un monde responsable pluriel et solidaire. D’autres documents viendront compléter et enrichir progressivement cette bibliothèque méthodologique.

 

 

Programme de la 2ème rencontre de coordinateurs d'assemblées des 11 et 12 mai 2010 à Paris

Traductions : français . English . Español


Nous sommes maintenant à 2 semaines de notre rencontre à Paris. Après avoir relu deux fois vos différents messages, nous vous proposons le programme suivant.


Je suis désolé, ce message est un peu long (presque 3 pages) mais il inclut les horaires de travail et nous tenons à bien présenter en amont le déroulement du programme de deux jours dans l’espoir de bien le coordonner avec vous tous.


La première journée a deux phases : une redécouverte et une mise à niveau, la seconde a également deux phases : les actualités et les perspectives, comment aller au-delà de 2010 ?


- 1ère phase : on commencera par une introduction, brève, où nous reprendrons le cadre global de l’idée des Assemblées citoyennes. Il s’agit de donner du relief à la signification historique de cette idée, à sa place et à son importance dans le contexte actuel de mondialisation. Deux ans seulement sont passés depuis notre réunion fondatrice de juin 2008, mais le monde a continué à changer depuis, et comment ! La crise financière et économique s’est déchaînée juste après la réunion de juin 2008 et l’idée des Assemblées citoyennes redouble sa pertinence. Heureusement nous avons cheminé de manière plus solide, plus articulée depuis, mais nous sommes encore qu’au début de l’aventure. Les 5-10 prochaines années seront décisives.


- 2ème phase : on continue par une mise à jour mutuelle, pour nous raconter ce que nous avons fait depuis deux ans. Les avancées, les difficultés, les apprentissages. Il faut se donner le temps de l’écoute mutuelle, de l’échange. Il faut arriver à dépasser une modalité où un rapport sera suivi d’un autre, pour que chaque présentation soit l’occasion d’échange riche. Il faut permettre, avec le même temps imparti, les échanges/questions/réponses après les interventions pour redynamiser, approfondir, associer ceux qui auront d’autres points de vue.


- 3ème phase : le deuxième jour on passera en revue les travaux de préparation des rencontres du deuxième semestre 2010. Nous savons bien que les préparatifs n’en sont pas au même niveau pour toutes les assemblées, certains sont loin des dates mais ont des feuilles de route très précises.


- 4ème phase : les suites, comment aller au-delà de 2010 ?


Il faudrait arriver à tenir les deux premières phases dans la première journée. Ce sera laborieux, mais si nous débordons vers le deuxième jour on risque d’être pris par le temps. On verra bien.


Si on commence le mardi 11 mai à 9h15 le tour de présentations puis l’introduction, avec un premier échange, nous ne devrions pas dépasser 11h.


Ensuite, après une brève pause, on avance avec les rapports par Assemblée :


  • Asie
  • Sahel-Sahara y compris Mali
  • Cône Sud
  • Méditerranée
  • Océanie
  • Europe
  • Suivi transversal


Comment répartir le temps pour 7 présentations entre 11h15 et 18h sachant que nous devons déjeuner et faire des pauses comme de bons êtres humains ?


Voici une répartition du temps :


  • 11h15 - 12h Asie
  • 12h - 12h45 Sahel - Sahara
  • Déjeuner et pause jusqu’à 14h15
  • 14h15 - 15h Cône Sud
  • 15h - 15h45 Méditerranée
  • Pause jusqu’à 16h
  • 16h - 16h30 Océanie
  • 16h30 - 17h Europe
  • 17h – 17h30 Suivi transversal
  • 17h30 – 18h, échange collectif. Tour rapide (et fatigué) pour tirer les premiers enseignements communs.


C‘est un peu du flux tendu, mais si chaque présentation prend 20 minutes, ça laisse 25 minutes pour l’échange sur chaque Assemblée citoyenne... on fera des petites pauses de flux détendus aussi.


Le lendemain, mercredi 12, on devrait arriver à parcourir les deux phases suivantes.


Pour cela il faut commencer par un rappel de la mise en commun de la veille. On fera cette mise en commun entre 9h15 et 10h15. La nuit nous donnera le repos pour tirer les enseignements vers le haut.


Ensuite de 10h15 jusqu’au déjeuner à 12h45, on passe en revue les travaux de préparation des quatre Assemblées en cours, notamment Asie, Sahel-Sahara, Cône Sud, Océanie. L’équipe de la Méditerranée prépare également une rencontre en juillet.


Cette séance sera aussi très dynamique et on verra si on fait une pause. On a 2h30. On peut consacrer 30 minutes à l’Asie, plus 30 au Sahel-Sahara et 30 au Cône Sud. L’heure qui reste, on la garde pour l’Océanie et la Méditerranée.


Déjeuner et pause comme le premier jour : de 12h45 à 14h15.


L’après-midi on aborde les suites, l’après 2010. Cette réflexion prospective devrait être souple. Elle nous donnera l’air nécessaire pour respirer sans nous sentir étouffés par les rencontres de 2010. Regarder plus loin donne non seulement du courage, mais surtout apporte la sérénité nécessaire pour bien situer l’effort actuel dans une démarche de plus long terme. Les « détails logistiques et financiers » des travaux en cours prendront une dimension plus simple. On verra que le chemin est encore long mais beau.


Pendant cette après-midi, nous consacrerons une bonne heure et demie à l’articulation de l’ensemble, à comment nous tenir au courant, à étudier les modalités pour un renforcement mutuel au-delà des voyages trans-assemblées. Le désir de tisser et d’élargir les liens que nous avons tissés entre nous et surtout avec d’autres initiatives semblables est fort et nous devons nous préparer pour avoir une vision d’ensemble et une stratégie partagée et globale. La question clé est : comment les assemblées citoyennes participent et renforcent la diversité des dynamiques citoyennes et populaires en cours pendant la deuxième décennie du XXI siècle ?


Les assemblées proposent la rénovation profonde du contrat social à travers le débat sur les valeurs et sur les propositions pour surmonter les crises actuelles. Les chartes éthiques deviennent une réponse à la fois immédiate et durable. Cela voudra dire aussi de rappeler et de réétudier certains objectifs des assemblées en fonction de ce contexte. Par exemple on peut penser à ce que les assemblées sont des occasions inédites pour élaborer des déclarations de solidarité en face des changements et crises actuelles, des chartes éthiques, populaires et citoyennes. On réfléchira ensemble à l’opportunité de le faire, soucieux du respect de la diversité de chaque processus dans chaque région.


Nous devons penser à comment mettre en œuvre concrètement l’engagement et la capacité à faire des choses ensemble, malgré les distances... et qui pourraient renforcer à son tour l’utopie collective en construction. On peut penser à la réalisation de vidéo(s), à la compilation des productions fin 2010... quelque chose que l’on pourrait appeler valorisation et qui fait prendre conscience que le tout est bien là, palpable, en marche.




 

 

Haut

 

 

 


     
 



Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Operation not permitted in /var/www/asambleas-ciudadanos.net/web/ecrire/inc/genie.php on line 82