Asambleas Ciudadanos


 

l'Assemblée du Cône Sud de l'Amérique Latine

 

 

École méthodologique en vue de l'Assemblée d'Iquique

Traductions : Español . français . English


Nous allons loin pour savoir d’où l’on vient et jusqu’où nous voulons aller...


Voici un bref bilan de notre École méthodologique en vue de l’Assemblée d’Iquique de novembre 2010, dans l’idée de partager les principaux résultats et leçons qui ressortent de l’initiative que nous avons prise pour concevoir des méthodes et des modalités collectives de construction partagée et pour lesquelles nous devons compter sur le soutien actif de toutes et de tous.


L’École méthodologique pour l’Assemblée d’Iquique a été réalisée les 4 et 5 septembre 2010 à Santiago du Chili, en présence d’une équipe de 12 collaborateurs provenant des quatre pays du Cône Sud. La salle de réunion du Secrétariat citoyen des Migrants, organisation faisant partie du Réseau de l’Assemblée Citoyenne du Cône Sud et située en plein centre ville, a mis à disposition ses locaux pour l’animation de l’École, ainsi qu’un équipement multimédia facilitant la projection de vidéos, présentations PPT et tableaux, etc.


Les débats profonds et parfois assez virulents, les repas, les divertissements et l’interculturalité collective ont permis de souder l’équipe dans une ambiance de fraternité. Le travail a été relativement intense, comprenant le samedi 4 et le dimanche 5 septembre de 9h30 à 18h30. L’objectif fondamental était de pouvoir former une équipe capable d’assurer au maximum le recueil, la systématisation et la restitution des contenus, des réflexions, des idées et des propositions exprimés par les 300 citoyens et citoyennes qui participeront à l’Assemblée d’Iquique en novembre et à travers toutes ses activités.


L’École s’inscrit dans un processus de création, d’essai et de réflexion sur les méthodes que nous menons depuis le début même du processus de l’Assemblée, et même avant, si nous tenons compte des expériences et des réflexions des personnes travaillant dans ce domaine depuis longtemps. Les travaux se sont appuyés sur des matériaux préalables envoyés à tous les participants. Ils ont proposé un débat collectif ouvert, la connaissance du processus de l’Assemblée et de l’esquisse du programme d’activités, ainsi qu’un essai méthodologique relativement complet mentionnant toutes les étapes et les problèmes éventuels.


Accords fondamentaux issus de la réunion

1. Le rôle et la fonction de l’équipe méthodologique consistent à :


  • a) Faciliter au maximum l’expression plurielle et inclusive de tous(tes) les participant(e)s, dans le respect des divergences et des différences de position, d’intérêts, de degrés de formation éducative formelle, de savoirs, etc...
  • b) Recueillir et enregistrer avec fidélité cette expression.
  • c) Systématiser de manière synthétique et utile l’ensemble de ces informations.
  • d) Restituer les synthèses de manière pertinente, compréhensible et utile à ceux qui produisent les activités, les ateliers et les séances plénières.
  • e) Son défi et sa tension permanente réside dans la valorisation de la différence (non par mise en valeur des inégalités, mais de façon horizontale) pour construire le commun, la "commune-unité".
  • f) Soutenir le processus jusqu’à la synthèse finale d’une Charte des Citoyens et des Citoyennes du Cône Sud que nous pourrons nommer "Quel Cône Sud voulons-nous ?".

(Il y aura certainement beaucoup d’autres résultats et produits concrets au sein de chaque axe thématique). 



2. La réussite de ces objectifs dépend, d’un côté, de ce que l’équipe méthodologique aura à accomplir et de la qualité de son travail. C’est une des raisons pour lesquelles nous avons organisé cette école qui se révélait indispensable. D’un autre côté, elle dépend aussi de ce que toutes les instances responsables de l’Assemblée, en tant que processus préparatoire à Iquique, puissent remplir également leur engagement : la Coordination générale, les coordinateurs des pays, les coordinateurs des axes thématiques ...etc.


3. Nous avons déjà entamé un processus avant l’Assemblée de novembre à Iquique, qui consiste à socialiser ce processus d’école méthodologique, ses matériels, etc. Maintenant, nous continuons à le soutenir en diffusant aussi ce rapport, les matériaux à venir, les débats et les accords de l’équipe avec toute l’Assemblée. Après le temps fort de l’Assemblée d’Iquique, nous nous engageons à poursuivre ce travail avec, à l’horizon, un « réseau de méthodologues populaires » qui puisse faciliter des processus de réflexion, de création et de construction citoyenne.


4. Nos matériels principaux seront les formes de bâtir le collectif et le commun, à partir de la différence et la diversité, aussi bien dans les activités de temps libre ou de récréation culturelle que dans les activités propres à chacun des axes thématiques, au sein des ateliers de l’assemblée et des plénières. Les dynamiques principales seront le travail en groupe, avec des temps d’intervention et de dialogue équitables, et un enregistrement collectif, réalisé par les participants eux-mêmes, à travers des paperboard de synthèse. Il n’y aura qu’une seule séance plénière proprement dite et traditionnelle. Les plénières des deux premiers jours auront un format d’exposé et d’échanges interactifs entre les différents axes des ateliers.


5. On ajoutera à cela les notes prises par l’équipe de méthodologie, les enregistrements vidéo, audio et photographiques et des documents des activités. Pour cela, on prévoit de mettre en place les dispositifs suivants : a) Chercher dès maintenant d’autres amis de chaque pays et des invités fraternels qui nous aideront avec la méthodologie en l’intégrant et en élargissant l’équipe, b) Coordonner de façon étroite avec les équipiers de l’axe thématique de Communication Populaire pour pouvoir disposer des notes qu’ils prendront et des enregistrement au moment de la systématisation. Dans ce but, une personne de cet axe a été déjà intégrée à l’équipe méthodologique. Par ailleurs, on proposera à la Coordination Générale de mettre en œuvre les mesures suivantes : a) Recherche d’une caméra vidéo pour l’enregistrement de chacune des caravanes en bus à Iquique. b) Disponibilité d’un espace équipé d’internet, avec imprimante et photocopieuse, pouvant être utilisé par l’équipe de méthodologie. c) Adoption du critère d’autorisation à tou(te)s les participant(e)s de l’Assemblée de prendre des photos ou d’enregistrer en format vidéo, audio ou par écrit, à condition que ce matériel reste à disposition de l’équipe de communicateurs populaires pour sa diffusion, et de l’équipe de méthodologie pour sa systématisation. d) Accréditation de la presse et des médias externes de la part de la Coordination de la rencontre. e) Ouverture d’un « Cahier d’initiatives et de pratiques citoyennes » où l’on puisse écrire en détail des thèmes, des initiatives et des pratiques développés par des participants à l’Assemblée mais qui, malgré leur importance, ne peuvent pas être inclus entièrement dans le programme de l’Assemblée et dans ses axes thématiques pour des questions matérielles, de temps et d’espace.


6. L’articulation des travaux en groupe et des plénières, qui seront le fil conducteur collectif avec les activités spécifiques à chaque axe thématique sera définie en accord avec l’équipe méthodologique et la coordination de chaque axe thématique dans les jours qui viennent. Nous en rappelons certains éléments essentiels : la volonté de construire le commun à partir de la diversité, plutôt que d’aller chercher plus et encore plus de ce qui nous intéresse particulièrement ; la sagesse de céder et d’inclure plutôt que l’intelligence d’imposer ce que nous considérons le plus important ; la générosité de renoncer, plutôt que l’exigence envers les autres pour qu’ils assument ce qui m’appartient.


7. Enfin, assumer les méthodes comme étant profondément politiques et éthiques, plutôt que simplement techniques, où le savoir écouter devient la priorité principale, plutôt que de chercher à être écouté. « Nous avons une bouche et deux oreilles. La Nature sait que nous devons écouter deux fois plus que ce que nous parlons ». Le respect envers ce que disent les autres est essentiel. Les disqualifications, les arrogances et les autosuffisances n’auront pas leur place. « La parole est sacrée ».   


Vers Iquique, que nous déclarons territoire de la Paix et de l’Intégration et en état d’assemblée citoyenne...



 

 

Haut

 

 

 


l'Assemblée du Cône Sud sur le web

Visitez la page web de l’Assemblée : www.asamblea-conosur.net et les différents blogs liés à ses initiatives : le Blog général de l’équipe argentine de Córdoba, le Blog de la revue Pensamiento Propio, le blog de la Chaire d’Intégration régionale .

Images des rencontres de femmes de fin 2009



Découvrez en images les rencontres de femmes de septembre et novembre 2009

     
 



Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Operation not permitted in /var/www/asambleas-ciudadanos.net/web/ecrire/inc/genie.php on line 82