Asambleas Ciudadanos


 

l'Assemblée de citoyens en Océanie

 

 

L’Assemblée d’Aotearoa de janvier 2011

Traductions : English . Español . français


Les préparatifs de l’Assemblée océanienne de citoyens organisée entre le 11 et le 15 janvier 2011 sont presque terminés. Nous sommes en effet sur le point de participer à la Conférence internationale - « hui » - menée et organisée par les maoris. Elle est intitulée « Partager le pouvoir : à la recherche de nouveaux paradigmes pour le développement » et s’appuiera sur un forum culturel, social, conceptuel et militant, réunissant des personnes à la recherche des voies qui mèneront nos économies vers la préservation de la planète et des peuples.


Nous serons accompagnés de citoyens de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, du Vanuatu, des Samoas, des Philippines, d’Australie et d’Aotearoa en Nouvelle-Zélande. Avant la conférence officielle, nous animerons une soirée et une journée consacrées au groupe parrainé directement par la Fondation Charles Léopold Mayer pour participer à cette Assemblée d’Aotearoa-Pacifique. Ce sera une excellente occasion pour nous réunir et mettre au point des activités et des perspectives dans toute la région.


Par sa visite, Edith Sizoo nous donnera l’opportunité de partager directement avec elle les orientations de la Fondation Mayer et les dernières informations concernant l’avancement de la Déclaration de Responsabilités des Nations-Unies. Durant la partie plus formelle de l’assemblée, Edith Sizoo donnera une présentation officielle de la synthèse croisée qu’elle a réalisée à partir des nombreuses initiatives menées pour mobiliser l’appui international en faveur d’une Déclaration au niveau des Nations-Unies. Nous sommes particulièrement impatients de cette journée puisque nous pressentons que ce sera un extraordinaire moment de partage avec nos amis de tout le « Continent liquide ». Il y aura des personnes âgées et des jeunes, des professionnels et des étudiants, des indigènes de la région et des "occidentaux", des femmes et des hommes. Nous aurons l’opportunité d’écouter les différentes perspectives indigènes, environnementales, éducatives, économiques, philosophiques, religieuses et de recherches socioprofessionnelles présentées par des praticiens et des militants locaux.


Cette assemblée nous donnera l’opportunité poursuivre notre mobilisation pour générer les innovations et les changements nécessaires au sein de l’ensemble Pacifique et apporter notre contribution à l’émergence d’une communauté mondiale responsable. Une chose est certaine : cette assemblée créera des liens privilégiés entre les pays occidentalisés les plus importants, y compris ceux de l’Asie et du Pacifique (les Philippines) avec les îles du Pacifique. Il s’agit bien d’une réunion unique qui englobera les pays développés et en développement, avec la présence de jeunes, d’étudiants, de professionnels et des indigènes, autrement dit un type de réunion qui est rarement organisé au niveau de la société civile.


La Conférence "Partager le pouvoir" est associée à la Commission pour l’Économie, l’Environnement et la Politique sociale de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Il s’agit d’une première. Vu que la rencontre a lieu à Aotearoa, un dispositif important sera mis en place pour que les connaissances indigènes soient prises en considération aux côtés des intérêts d’autres secteurs sociaux et professionnels.


Le processus de "Partager le pouvoir" a eu une énorme répercussion au niveau international. C’est pour cela que nous nous attendons à ce que nos intérêts régionaux se voient enrichis à travers les échanges avec des intellectuels reconnus et des acteurs qui partagent nos préoccupations et nos engagements.


Toutes les réservations sont à présent effectuées, les caméras et les appareils photos sont prêts ! La majorité des préparatifs sont bouclés, quelques aspects seulement restent à finaliser. Nous nous efforcerons d’être attentifs aux protocoles d’hébergement avant la journée de notre rencontre à Whakatane. C’est un petit village, pas si facile à localiser sur la carte, situé en bord de mer sur la côte Est de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande.


Nous avons eu en amont la possibilité de discuter avec beaucoup plus de personnes que celles qui participeront à l’Assemblée : des australiens, un groupe de théâtre de Vanuatu, des samoans, des tahitiens, des fidjiens et des hawaiiens ont du renoncer à venir. Ils resteront tous inclus dans notre réseau du Pacifique - à travers l’Océanie. Les prochaines nouvelles que nous communiqueront vous donneront une information complète sur notre Assemblée citoyenne du Pacifique.


Comme nous avons coutume de dire : Nga mihi.


Betsan, Te Kawehau, Maria




 

 

Haut

 

 

 


Assemblée du Pacifique à Whakatane

     
 



Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Operation not permitted in /var/www/asambleas-ciudadanos.net/web/ecrire/inc/genie.php on line 82